Les enseignants du secondaire sont en conflit avec le Ministre de l’Education Nationale au sujet, entre autres, du coefficient réducteur qui prévoit, qu’à partir de la rentrée 2015, les leçons non prestées par les enseignants ne seront plus rémunérées pendant les huit semaines d’examens des classes terminales (1ère et 13e), de mi-mai à mi-juillet, durant lesquelles les cours ne sont pas dispensés.

Les enseignants ne sont pas d’accord avec cette manière de voir les choses et c’est leur droit le plus strict. L’ORK considère cependant le moyen d’action choisi par les professeurs comme problématique. En effet la très grande majorité des professeurs membres et membres suppléants des commissions d’examen ont donné leur démission pour marquer leur désaccord avec la démarche du ministre.

L’Ombuds-Comité tient à rappeler aux enseignants et au gouvernement que ce conflit ne doit pas mettre en péril la préparation et la tenue des examens.

Les élèves ont droit à une année de fin d’études qui leur permette de préparer et de passer leurs examens en toute sérénité. Et c’est à tous les acteurs impliqués de faire en sorte qu’ils ne se retrouvent pas pris au milieu d’un conflit qui risque de perturber une année cruciale de leur parcours scolaire.

 

OKaJu - Contact

2, rue Fort Wallis
L-2714 Luxembourg
Tel: 26 123 124
Contactez-nous ici

Go to top