Voici le 15 e Rapport de l’ORK, le 5e et dernier du comité actuel, dont le mandat vient à échéance.

L’article 3.b. de la Loi de 2002 portant institution de l’ORK donne comme mission de remettre chaque année un rapport annuel sur les droits de l’enfant à la Chambre des Députés et au Gouvernement.

Nous avons choisi cette année comme thématique centrale « Les Droits de l’enfant et les enfants en situation transfrontalière et internationale ». La société luxembourgeoise a connu de grandes mutations pendant les 50 dernières années. En 1981 la population du Grand-Duché était de 365.000 , dont un quart déjà était constitué de ressortissants d’autres pays. Aujourd’hui en 2017, nous en sommes à 47% d’étrangers pour la population résidente, et la population active est à 70% fournie par des non-luxembourgeois, résidents étrangers et frontaliers.

En 2015 le livre « Protéger l’enfant par-delà les frontières » , qui était le fruit de projets européens INTERREG thématisait déjà la question plus spécifique de la protection de l’enfant en situation transfrontalière.

Dans le présent rapport nous essayons de donner un aperçu des questions qui se posent pour les droits de l’enfant dans une société de plus en plus internationale et aux facettes multiples. Avec les moyens en temps et en ressources humaines dont nous disposions, nous tentons de donner quelques coups de projecteur sur les réalités luxembourgeoises, sur la vie dans la Grande Région et sur les instruments internationaux et nationaux qui doivent aider les familles à s’organiser au temps de la mondialisation et qui doivent contribuer à la protection de l’enfant en situation transfrontalière.

A la fin de ces 5 années passées à la Présidence du Comité, je tiens à remercier les membres du comité pour la bonne collaboration.

Un merci spécial à la petite équipe du bureau de l’ORK, Françoise Gillen, notre juriste, à Anh Bausch notre secrétaire et à Sandra Detampel qui remplace Anh pendant son congé de maternité.

Vu l’avancée du chantier à la route d’Arlon, à la fin l’année prochaine la Maison des Droits de l’Homme devrait ouvrir ses portes. Elle réunira sous un même toit la Commission Consultative des Droits de l’Homme, le Centre pour l’Égalité du Traitement et l’Ombuds-Comité pour les Droits de l’Enfant.

Autant nous nous réjouissons de la réalisation de ce projet, autant nous sommes déçus par le fait que le prochain mandat de l’ORK devra débuter selon la loi actuelle, alors que l’avant-projet de loi qui prévoit notamment de rattacher l’ORK à la Chambre et de lui donner des moyens digne de ses missions, reste dans les tiroirs du Gouvernement.

 

 

ORK Contact

2, rue Fort Wallis
L-2714 Luxembourg
Tel: 26 123 124
Contactez-nous ici

Go to top