Le texte de la préface du Rapport 2014

"Vous tenez en mains le 12e Rapport de l’Ombuds-Comité à la Chambre des Députés et au Gouvernement. L’ORK est tenu par la loi du 25 juillet 2002 portant institution d’un comité luxembourgeois de droits de l’enfant de présenter au Gouvernement et à 

la Chambre des Députés un rapport annuel sur la situation des droits de l’enfant ainsi que sur ses propres activités.

Le rapport de l’ORK est traditionnellement axé autour d’un dossier qui traite d’une question de façon plus approfondie.

Comme nous fêtons le 20 novembre de cette année le 25e anniversaire  de la Convention des Droits de l’Enfant nous avons choisi de nous pencher sur de droit de l’enfant d’être entendu, qui est un des quatre grands principes qui président aux droits de l’enfant tels qu’ils sont énoncés dans la Convention.

La question de la prise en compte et du respect de la parole de l’enfant et du jeune couvre un champ très vaste. Elle touche la discussion autour de l’abaissement de la limite d’âge pour le droit de vote ou les discussions autour de projets pédagogiques comme le « Jugendparlament ». La participation des enfants et des jeunes est aussi de plus en plus un enjeu pour les enseignants et les éducateurs qui cherchent à développer des méthodes scolaires et des démarches éducatives qui permettent aux enfants et aux jeunes de prendre une part active dans la planification et la mise en œuvre des activités.
Un des points de départ pour nous lancer dans la thématique, était la question de la parole de l’enfant en justice et notamment la nomination de l’avocat pour enfants. Son profil, son rôle, sa formation, sa façon de travailler : autant d’aspects qui demandaient clarification.

Nous avons-nous-mêmes beaucoup appris en rédigeant ce dossier. Nous avons parlé avec beaucoup de personnes qui cherchent à différents niveaux de nouvelles approches et qui mettent l’enfant et ses besoins au centre de de leurs réflexions et de leurs actions. Travailler dans le sens de l’intérêt supérieur de l’enfant, signifie toujours être à son écoute, lui donner la possibilité de s’exprimer sans crainte et de montrer que son opinion est pris en compte et respectée. Nous tenons à remercier tous nos interlocuteurs pour leur disponibilité et pour les échanges que nous avons pu avoir.

Le grand bémol pour nous avec ce dossier sur la participation des enfants, c’est que nous n’avons pas trouvé le moyen d’y associer des enfants ou des jeunes.
Je tiens à remercier les membres du Comité pour la bonne collaboration, mais aussi le personnel de notre bureau, Madame Françoise GILLEN, notre juriste et Madame Anne BAUSCH notre secrétaire, pour le travail accompli. Un merci spécial à Franck CHABRIAC pour la relecture et les corrections.

Nous avons eu le plaisir d’accueillir Josefina DA SILVA, Jeff STOCKLAUSER, Noémie KAYSER, Sarah SIEBENALLER, Mee-Ran BORRI, Caroline SCHILTZ, Kevin MOUSEL et Sylvie DA COSTA comme stagiaires. Comme l’équipe de l’ORK est vraiment très restreinte, l’engagement des stagiaires nous a permis entre autres, de réaliser notre projet d’avoir un site en plusieurs langues. "

René SCHLECHTER
Ombudsman fir d’’Rechter vum Kand
 

ORK Contact

2, rue Fort Wallis
L-2714 Luxembourg
Tel: 26 123 124
Contactez-nous ici

Go to top