En guise d'introduction...

                                       L'Avant-propos du Rapport:      

L’ORK est entré dans son onzième année. Madame Marie Anne Rodesch-Hengesch et son Comité ont passé le relais à un nouveau Comité et un nouveau président.
Vous tenez en main le 11e rapport de l’ORK et le premier du nouveau comité. Pour moi en tant que président, en tant que Ombudsman fir d’Rechter vum Kand il marque le terme de ma période d’apprentissage dans cette fonction. Ce rapport était pour moi la grande appréhension. Quelles thématiques choisir ? Comment les traiter? Finalement les thématiques se sont imposées d’elles-mêmes. Quant à la façon de les traiter nous espérons recevoir des feedback qui nous permettrons d’avancer dans la bonne voie pour défendre les droits des enfants et contribuer à initier des changements de mentalités et de pratiques. 

(...) Au cours de l’année j’ai rencontré beaucoup de personnes en plus ou moins grande détresse, j’ai vu des situations douloureuses que je n’imaginais pas, j’ai pris connaissance de faits qui m’ont révoltés et de conflits résolus dont je me suis réjouis.

J’ai fait la connaissance de beaucoup d’acteurs de terrain: travailleurs sociaux, éducateurs, responsables de services d’aides, fonctionnaires de différents ministères, comités d’association, représentants de la justice et de la police. Á chaque fois j’ai fait l’expérience que l’ORK rencontre une grande sympathie. Marie Anne Rodesch-Hengesch et ses deux comités ont réussi, malgré les faiblesses de la loi de l’ORK, de donner à l’institution du Ombuds-Comité sa place dans la société luxembourgeoise. Même là où nous sommes intervenus pour traiter une réclamation nous avons en général eu un dialogue respectueux et constructif.

Mais nous avons aussi connu des frustrations: je ne pourrai pas raconter l’histoire de la pomme. C’est l’histoire d’une équipe pédagogique qui s’occupe de petits de 4 à 6 ans et qui s’était plutôt fourvoyé dans une affaire de pomme. J’ai rencontré trois parents, qui finalement ne m’ont pas donné mandat pour devenir actif dans ce cas parce qu’ils avaient peur qu’il aurait des conséquences négatives pour leurs enfants. Je n’ai pas réussi à les convaincre d’engager un dialogue avec les personnes concernées.

Je tiens à remercier les membres du Comité, Monique Fey-Sünnen et Michel Donven qui font leur deuxième mandat et qui assurent la continuité, Andrée Birnbaum, Paula Martins et Jean-Jacques Schonckert qui, comme moi, ont eu pour cette première année l’occasion de se familiariser avec la mise en pratique des missions de l’ORK. La rédaction du rapport est l’occasion de faire le bilan de ce qui a été accompli, mais c’est aussi le moment ou on réalise tout ce qui n’a pas été fait. Les travaux et les discussions pour finaliser le présent rapport a montré que le comité fonctionne bien et qu’il est près pour affronter les défis des prochaines années. Un merci spécial pour Andrée Birnbaum qui a fait la majeure partie du layout du rapport.

Le personnel permanent de l’ORK qui travaille depuis plusieurs années pour l’ORK m’ont beaucoup aidé pour trouver mes marques comme Ombudsman pour les Droits des Enfants. Françoise Gillen, notre juriste, sait m’expliquer les tenants et les aboutissants des lois et autres règlements juridiques et Anne Bausch, notre secrétaire, s’occupe de l’accueil au téléphone et assure la gestion de notre petite boutique. 

Le site internet a été complètement refait. Pour le moment il est encore relativement modeste du point de vue des contenus et carrément pauvre du point de vue des langues. Mais comme nous n’avons pas les ressources humaines pour actualiser l’ancien site et développer le nouveau, nous avons décidé de mettre en ligne le nouveau avec l’idée de compléter les informations et de traduire le plus rapidement les informations essentielles. Nous avons bon espoir que ce site pourra contribuer à sensibiliser le public pour les droits de l’enfant et à mieux faire connaitre l’ORK comme instance indépendante dédiée à la défense de ces Droits.

Le président et les membres du comité espèrent que le présent rapport rencontrera l’intérêt du public, des acteurs de terrain et des responsables politiques. Nous sommes impatients d’avoir des réactions positives et critiques aux questions soulevés et aux recommandations présentés.

Voir aussi la Déclaration d’ENOC* sur « les enfants migrants »
« Les enfants migrants : des enfants avant tout »  adoptée lors de la 17e Assemblée générale annuelle d’ENOC du 27 septembre 2013 à Bruxelles 
 

 
 
 
 
 
 
 

ORK Contact

2, rue Fort Wallis
L-2714 Luxembourg
Tel: 26 123 124
Contactez-nous ici

Go to top