La Convention n°182 sur les pires formes de travail des enfants adoptée par l’Organisation Internationale du Travail en 1999 a été établie dans l’objectif d’éliminer les pires formes de travail des enfants.


Pour mieux lutter contre le travail des enfants ce texte a déterminé les 5 pires formes de travail consistant à inhiber :

  1. L’esclavage, y compris la vente et la traite d’enfants
  2. Le travail forcé ou obligatoire, y compris l’utilisation d’enfants dans des guerres ou des conflits armés
  3. Toute activité exploitant sexuellement les enfants, telles que la prostitution et la pornographie
  4. Toute implication dans des activités illicites, tels que la production et le trafic de stupéfiants
  5. Le travail dangereux, c’est-à-dire tout travail pouvant porter atteinte à la santé, à la sécurité ou au bien-être des enfants

 

Le texte de la Convention en format PDF 

 
 
 

OKaJu - Contact

Ombudsman fir Kanner a Jugendlecher
Mënscherechtshaus 

65 de la route d’Arlon
L-1140 Luxembourg
Notre nouveau no de téléphone : 28 37 36 35

Contactez-nous ici

Agrandir la carte © Google Maps

 

 
 
 
 
Go to top