Tous les enfants du monde ont les mêmes droits qui sont énoncés dans la Convention internationale des droits de l’Enfant signée le 20 novembre 1989 à New York. Voici une version simplifiée pour les enfants et pour les adultes qui veulent se faire rapidement une idée des droits énoncés dans la convention.

Article 1

La Convention internationale des Droits de l’enfant protège tout enfant et tout adolescent de moins de 18 ans.

Article 2

Tu as les mêmes droits que tous les autres enfants, dont le droit d’être traité avec égalité, peu importe où tu vis, que tu sois un garçon ou une fille,pauvre ou riche, que tu sois en situation de handicap ou non, et quelque soit ta langue, ta religion ou ta culture.

Article 3

Toute institution privée ou publique, tribunal ou administration doit prendre en compte et assurer ton bien-être.

Article 4

L’état doit prendre les mesures nécessaires pour assurer tes droits.

Article 5

Ta famille a la responsabilité de t’aider à comprendre et à exercer tes droits et de s’assurer que tes droits soient respectés.

Article 6

Tu as le droit de vivre.

Article 7

Dès ta naissance, tu es inscrit dans un registre et tu as droit à un nom et une nationalité. Tu as le droit de connaître tes parents et d’être éduqué par eux.

Article 8

Tu as le droit à une identité, une nationalité, un nom et à ton environnement familial. Personne ne peut t’en priver. A défaut l’Etat doit t’accorder une protection et une assistance afin de faire valoir ton droit.

Article 9

Tu as le droit de vivre avec tes deux parents, à moins que cela te nuise, car tu as le droit de vivre dans une famille qui s’occupe de toi. Indépendamment de ta situation familiale, tu as le droit de voir tes parents.

Article 10

Si ta famille habite dans des pays différents, tu as le droit de circuler entre les pays afin de les voir régulièrement ou de se réunir en famille.

Article 11

Personne n’a le droit de te déplacer hors de ton pays ou de t’éloigner de ton pays.

Article 12

Tu as le droit de t’exprimer, toi-même ou par intermédiaire, d’être écouté et pris au sérieux dans toute situation te concernant, notamment dans les procédures administratives et judiciaires.

Article 13

Tu as le droit de t’informer et d’exprimer ton opinion de façon orale, écrite ou artistique, à condition de ne pas blesser ou offenser d'autres personnes.

Article 14

Tu as le droit de choisir ta religion, tes croyances et convictions, à condition de ne pas nuire les autres dans l’exercice de leurs droits. Tes parents doivent t’assister et t’aider dans tes décisions.

Article 15

Tu as le droit de choisir tes amis, de te joindre à d’autres et de former des groupes, tant que cela ne nuit pas aux autres.

Article 16

Tu as droit à ton intimité et à la protection de ta vie privée.

Article 17

Tu as droit à des informations fiables et compréhensibles provenant de différentes sources médiatiques. La radio, la télévision, les journaux, les livres, les ordinateurs doivent être à ta disposition pour apprendre à connaitre d'autres cultures et d’échanger des expériences internationales.

Article 18

Tu as le droit d’être élevé par tes deux parents dans ton meilleur intérêt, si possible. Si tes parents travaillent, l’Etat doit s’engager à offrir des structures d’accueil adaptées à la prise en charge des enfants.

Article 19

Tu as le droit d’être protégé efficacement contre toute forme de violence physique, mentale ou morale, maltraitance ou négligence.

Article 20

Tu as le droit que l’on s’occupe spécialement de toi et que l’on t’aide, si tu ne peux pas vivre avec tes parents. Ta religion, tes traditions et ton origine linguistique doivent être respectées.

Article 21

Tu as les mêmes droits que tous les autres enfants, même si tu es adopté ou confié à d’autres personnes, que ce soit dans ton pays d’origine ou dans un autre pays.

Article 22

Tu as droit à une protection spéciale si tu es un réfugié. Si tu es seul, tes parents sont recherchés afin de réunir ta famille.

Article 23

Si tu es en situation de handicap physique ou mental, tu as droit à une vie la plus autonome possible afin de participer activement à la vie de la collectivité. Tu as droit à toute assistance médicale et le droit d’être intégré.

Article 24

Dès ta naissance, tu as droit aux meilleurs soins de santé, à de l’eau potable, à des aliments nutritifs, à un environnement propre et sûr. Tu a le droit à toute l’information qui peut t’aider à rester en santé.

Article 25

Si tu ne vis pas chez toi, mais dans un foyer ou dans une famille d’accueil, tu as droit à un encadrement et à une protection particulière. Les conditions de ton placement doivent être examinées régulièrement.

Article 26

Tu as droit à des prestations sociales qui t'aident à te développer et de vivre dans des conditions adéquates. L'Etat a l'obligation de soutenir les familles en difficultés financières.

Article 27

Tu as droit à un niveau de vie adapté et suffisant pour assurer ton développement physique, moral et social. Si tes parents n'ont pas les moyens nécessaires, l'Etat doit les aider.

Article 28

Tu as droit à une éducation. Tu dois pouvoir poursuivre ta formation et tes études selon tes capacités.

Article 29

L'enseignement doit te permettre de développer ta personnalité et tes aptitudes. Elle doit t’aider à te préparer à la vie sociale et t'apprendre à protéger l’environnement et à respecter les autres personnes.

Article 30

Tu as le droit de choisir et d'exercer ta culture, ta langue et ta religion.

Article 31

Tu as le droit au repos, aux loisirs et au jeu.

Article 32

Tu as le droit d’être protégé contre tout abus, exploitation et travail d'enfants qui nuit à ta santé. 

Article 33

Tu as le droit d’être protégé contre la consommation de drogues et le trafic de drogues.

Article 34

Tu as le droit d’être protégé contre tout abus sexuel.

Article 35

Personne n’a le droit de t’enlever, de t’acheter ou de te vendre.

Article 36

Tu as le droit d’être protégé contre tout acte qui nuit à ton développement et ton bien-être.

Article 37

Personne n’a le droit de te punir cruellement, de te torturer ou de te maltraiter.

Article 38

Tu as le droit de vivre en paix même si tu vis dans une région en guerre. Personne ne peut t'obliger à user de la violence ou à participer à la guerre.

Article 39

Si tu a été blessé, négligé ou maltraité, tu as le droit à toute aide pour t'en remettre physiquement et mentalement et te réintégrer dans la société.

Article 40

Tu as droit à une aide juridique et à un traitement juste lors de tout procès.

Article 41

Si les lois luxembourgeoises te protègent mieux que la Convention internationale des droits de l'enfant, ces lois doivent être appliquées.

Article 42

Tu as le droit d'être renseigné sur tes droits. Les adultes doivent également les connaître et t’aider à les comprendre.

Article 43 à 54

Ces articles  de la Convention internationale des droits de l'enfant expliquent comment différents pays et les organisations internationales doivent s'y mettre pour que les droits de l'enfant soient respectés.

Ce n’est pas un document officiel. Le texte intégral de la Convention relative aux droits de l’enfant des Nations Unies est disponible sur www.ork.lu

ORK Contact

2, rue Fort Wallis
L-2714 Luxembourg
Tel: 26 123 124
Contactez-nous ici

Go to top